Notre Histoire

Ecole libre de filles de Pont Saint Martin

L’école Ste Geneviève a été fondée en janvier 1850, sous l’impulsion de M. l’abbé Roberdelle, curé de la paroisse. Deux sœurs de St Gildas, Sœur St Alexandre et sœur St Germain, ouvrent cette école qui comporte deux classes et accueille 75 élèves : 60 dans la « petite classe » qui accueille des débutantes, où l’on apprend à lire, et 15 dans « la grande classe » où l’on apprend à écrire et où l’on enseigne les éléments de la grammaire et du calcul.

Dans les deux classes, une place importante est faite à l’enseignement religieux et aux travaux à l’aiguille.

La loi de 1904 interdit aux religieuses d’enseigner. Un temps fermée, l’école rouvre à la rentrée de septembre 1909 avec un personnel sécularisé.

Au recensement de 1921, on note l’existence d’un pensionnat pour 15 petites filles. Elles seront 9 encore en 1931.

En 1929, une classe enfantine s’ajoute aux deux classes ; En 1940, les congrégations religieuses retrouvent le droit d’enseigner.

En 1953 s’ouvre une quatrième classe.

Les sœurs de St Gildas ont abandonné la direction de l’école en 1978.

(extrait d’un article écrit par M.Demoulin dans la brochure « Pont Saint Martin à la recherche de son passé » n°3 de mars 1997)

N.B. : L’école Ste Geneviève était située rue du Pays de Retz, à l’emplacement actuel de la résidence du Clos St Martin.

Ecole Saint Joseph

Une salle de théâtre paroissiale (appelée salle St Martin) fut construite vers 1913. Cette activité, animée par le curé, l’abbé Allaire, était très prisée à l’époque.

En 1930, l’abbé Oillic étant curé, pour faciliter l’ouverture de l’école privée aux garçons, la décision est prise de rallonger le bâtiment existant pour y construire une classe (le bar actuel). A l’intérieur de la salle, une autre classe fut alors aménagée.

Le 29 septembre 1930, deux instituteurs accueillirent les élèves (qui avaient parfois commencé leur scolarité à l’école des sœurs) : l’abbé Jean DUGAST (vicaire instituteur) et Stanislas BACHELIER. L’école fut solennellement bénie le 15 mars 1931 par l’évêque, Mgr Le Fer de la Motte.

Vers 1946, le cinéma fait son apparition et connait rapidement un grand succès. La salle doit donc lui être réservée. Vers 1950, on construit de nouvelles classes, perpendiculaires à la salle des fêtes.

Au début des années 1990, l’école Ste Geneviève envisage de se déplacer sur le site de la rue des Combes, près de l’école St Joseph. La commune achète ses anciens bâtiments et construit 17 logements locatifs sur ces emplacements. La nouvelle école Ste Geneviève est inaugurée et bénie le 28 novembre 1992.

C’est en 1995 que se fera la fusion des deux écoles en une seule Ecole St Joseph.

(D’après l’ouvrage « Pont Saint Martin 1977/2014, de commune rurale à cité périurbaine » de Yves FRANCOIS 2014)